Qu’est-ce que le Boy’s Love / yaoi ?

Yaoi (やおい, prononcé ya-o-ï) est l’acronyme de « yama nashi, ochi nashi, imi nashi » signifiant « Pas de pic, pas de chute, pas d’histoire ».
À la base, le yaoi(ou Boy’s Love) est dessiné par des femmes pour un public féminin. Au Japon, le yaoi est un sous-genre du Boy’s Love (BL) qui indique la présence de scènes sexuelles explicites, mais on utilise en France ce terme pour qualifier toute forme de romance entre deux hommes (explicites ou suggérées).
Il existe d’autres sous-genres du BL comme par exemple :
Shônen-ai (しょねんあい) : Ce genre s’attache aux relations soft, amitiés fusionnelles.
Barazoku (ばらぞく) : Ce genre s’attache à une représentation vraiment masculine de l’homme avec des corps très virils. Il est dessiné par des hommes pour des hommes.

Qu’est-ce que le yuri ?

Le Yuri (百合, signifiant « lys ») fait référence aux relations homosexuelles entre femmes (émotionnelles, sentimentales ou sexuelles). Ce terme yuri définit principalement la fleur au Japon mais avec les années, il devient de plus en plus associé à ce qu’il est aujourd’hui.
Tout comme le yaoi a le shônen-ai, le yuri a le shôjo-ai (しょじょあい). Celui-ci définit donc les relations amoureuses entre filles mais sans ou peu de contenu sexuel. Alors qu’au Japon, ce terme renvoie à l’image de la petite fille qu’aiment les hommes. C’est donc négativement connoté et renvoie à la pédophilie.

Si un jour vous voulez parler de ce genre avec des Japonais, prenez gardes aux termes employés !

Qu’entend-t-on par homo-fictions ?

Ce terme homo-fictions a été créé par l’association Event Yaoi afin de regrouper tous les types d’histoires mettant en scène des relations homosexuelles. On a englobé toutes les histoires quelle que soit l’orientation sexuelle de l’auteur et de celle du lecteur, quelle que soit la cible et quel que soit le genre.

C’est un terme inclusif pour n’isoler ni un public, ni un genre.

Pourquoi l’association a-t-elle été créée ?

L’association avait pour principal projet d’organiser une convention de fans d’homo-romance (yaoi et yuri, d’où l’appellation Y/CON). Pour cela, Valentine Tézier a monté une équipe et a fondé l’association en décembre 2009. Depuis, Event Yaoi organise et participe à plein d’autres projets.

Qu’est-ce que c’est la Y/CON ?

Anciennement Yaoi Yuri Con, la Y/CON est donc le premier objectif de l’association à sa création, sa première édition a eu lieu en 2011. Il s’agit d’une convention annuelle qui cherche à rassembler tous les fans d’homo-fiction avec la présence de professionnel du genre. On assiste à des conférences, des tables rondes pour illustrer et discuter de sujets intéressants aux fans, des activités et des séances de dédicaces pour que les auteurs, illustrateurs puissent rencontrer leur public.

YBY, la maison d’édition d’Event Yaoi

Event Yaoi avait pour coutume de sortir un recueil de nouvelles annuel, le Love Shots, il est donc naturellement venu à l’esprit de l’équipe de se lancer dans l’édition. Ces Éditions YBY ont alors été créées en 2013 ciblant principalement les jeunes filles, mais la cible se transforme vers un public plus large puisque les éditions proposent du LGBT grâce à leur volonté d’être non discriminants.

YBAY, une e-boutique pour Event Yaoi

Event Yaoi ouvrit la boutique YBAY en juillet 2012 afin de vendre des billets de la convention. Depuis cette date, la boutique a évolué. Elle permet de vendre nos propres productions (écrits et goodies venant d’YBY Édition) mais est aussi devenu une Marketplace (= rassemble des fournisseurs sur une plateforme pour les mettre en relation avec des futurs clients) afin de permettre à notre réseau ainsi qu’à des créateurs indépendants de vendre leurs productions.

Qu’est-ce que c’est un YapY ?

Les YapY (Yaoi apéro Yuri) sont des après-midis intimistes entre fans pour découvrir des nouveautés du genre et de rencontrer des fans.